Réouverture des restaurants : Castex heureux du retour à la « vraie vie »

·1 min de lecture
À Rungis, Jean Castex a martelé le discours d'Emmanuel Macron, remettant la démocratie au centre de tout, et refusant de faire de la gifle une affaire d'État.
À Rungis, Jean Castex a martelé le discours d'Emmanuel Macron, remettant la démocratie au centre de tout, et refusant de faire de la gifle une affaire d'État.

« Alors, Stéphane, elle est où ma tête ? » Jean Castex était mercredi matin en déplacement à Rungis dans le cadre des élections régionales. De bon matin, après un petit café, il s'est fait servir une tête de veau, une entrecôte et un bon verre de vin rouge en compagnie de Stéphane Layani, qui n'est autre que le patron du marché de Rungis. Histoire de célébrer la réouverture des salles de restaurants. Parce que, pour le Premier ministre, c'est bien ça, la « vraie vie ».

Il est 8 heures du matin et le Premier ministre a beau être attendu une demi-heure plus tard à l'Élysée pour un tête-à-tête avec Emmanuel Macron, huîtres, pièces de veau, de b?uf et verres de rouge défilent. Et sont engloutis dare-dare par Jean Castex, après avoir arpenté le marché pour soutenir le chef de file de la majorité aux régionales en Île-de-France, Laurent Saint-Martin, ainsi que la ministre du Logement Emmanuelle Wargon, qui mène la liste dans le Val-de-Marne.

Castex envoie un message après la gifle de Macron

Une première étape pour le chef du gouvernement qui, coiffé d'une casquette plus politique, chantera les louanges des candidats en Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté, dans les 10 prochains jours. Et la gifle infligée à Emmanuel Macron la veille n'y changera rien. « Nous continuerons plus que jamais à aller à la rencontre des Français », assure le Premier ministre. « C'est aussi un message pour dire aux Français que [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles