France: la justice suspend la décision d'un maire d'extrême droite de rouvrir des musées

·1 min de lecture
Le maire RN de Perpignan, Louis Aliot, au tribunal administratif de la ville qui a suspendu ses arrêtés pour la réouverture de quatre musées municipaux, le 15 février 2021

La justice a suspendu lundi les décisions du maire d'extrême droite d'une ville du sud-ouest de la France qui avait décidé la réouverture de quatre musées de sa ville, à l'encontre des directives sanitaires du gouvernement.

Maire de Perpignan, Louis Alliot avait décidé le 8 février de rouvrir les quatre musées, sans attendre l'avis du gouvernement concernant ces lieux fermés depuis fin octobre pour lutter contre la pandémie.

Mais un juge de Montpellier (sud), s'appuyant sur un décret gouvernemental du 29 octobre ordonnant la fermeture nationale des musées et lieux culturels, a suspendu l’exécution des décisions prises par le maire qui ne peut "procéder lui-même" à une telle ouverture, a précisé dans un communiqué le tribunal administratif, saisi en référé (procédure d'urgence) par le préfet des Pyrénées-Orientales (sud).

Le maire de Perpignan "a méconnu les dispositions" de l'article 45 du décret du 29 octobre 2020 en autorisant l'ouverture des quatre musées.

"Nous regrettons cette décision qui éloignera encore un temps nos concitoyens durement éprouvés par cette crise sanitaire", a réagi M. Aliot sur Twitter.

"La culture est un besoin essentiel qui ne demande qu'à s'exprimer", a t-il écrit.

il/mdm/swi/fio