Réouverture prochaine d'un des trois postes frontières entre l'Algérie et la Libye

Fermé depuis 2011, à l’origine pour des raisons sécuritaires, l'un des trois points de passage frontalier terrestre entre l'Algérie et la Libye rouvrira bientôt. C’est ce qu’annoncent les autorités des deux pays. Une réunion du comité commun se réunira jeudi 28 juillet pour annoncer la date officielle de cette réouverture qui concernera d’abord les échanges commerciaux. Les voyageurs et touristes ne seront autorisés que dans un second temps. Les travaux de réhabilitation sont terminés à plus de 90% de part et d’autre, a affirmé le maire de Ghadamès, la ville libyenne la plus proche de ce poste-frontière.

La décision politique de rouvrir le poste-frontière Deb Deb est prise du côté algérien depuis plusieurs mois, mais son application a été reportée à plusieurs reprises, officiellement en raison des travaux inachevés du côté libyen.

Ce poste-frontière est une artère économique vitale pour l'Algérie. Actuellement, pour atteindre la Libye, les transporteurs algériens passent via la frontière tunisienne. Deb Deb facilitera donc le flux commercial.

Développer les exportations répond à une nécessité stratégique pour Alger : après des années de léthargie économique, le président Tebboune cherche à rattraper le retard cumulé et à s'implanter sur le continent africain.

Le pouvoir suit un plan de route pour sortir de la crise économique et cherche des ressources qui ne viennent pas uniquement du secteur pétrolier.

C’est dans ce but, qu’une ligne maritime a été inauguré cette année avec la Mauritanie, une autre le sera bientôt avec Tripoli, les discussions ont atteint la phase finale.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles