Réouverture partielle des frontières européennes, chômage, apprentissage : ce qui change au 1er juillet

A partir de mercredi et après plusieurs mois de fermeture des frontières, les ressortissants d'une quinzaine de pays pourront voyager dans l'Union européenne et l'espace Schengen. Activité réduite de maintien dans l'emploi, aide à l'apprentissage, revalorisation des allocations chômage : des mesures destinées aux entreprises et aux salariés entreront également en vigueur mercredi. Enfin, le prix de certains paquets de cigarettes augmentera de dix centimes d'euros et il sera progressivement possible de payer ses impôts, amendes et factures de services publics dans les bureaux de tabac

Une réouverture partielle des frontières hors UE et Schengen  

Après d'âpres négociations, l'Union européenne rouvrira demain ses frontières à 15 pays. Les ressortissants de l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay pourront désormais circuler dans l'UE et l'espace Schengen. 

En revanche, ceux issus de pays où la situation épidémiologique n'est pas encore sûre, comme les Etats-Unis, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Turquie et Israël, ne figurent pas sur la liste élaborée par les 27. Afin d'en faire partie, les pays ne devaient pas avoir un taux de nouveaux cas excédant les 16 sur 100.000 habitants lors des 14 derniers jours. 

Lire aussi - Coronavirus : les frontières extérieures de l'espace Schengen verrouillées jusqu'à l'été

Les Chinois seront autorisés à voya...


Lire la suite sur LeJDD