Réouverture des musées : Vivian Maier débarque en France

·2 min de lecture

Notre patience est enfin récompensée. Le 15 janvier prochain, jour où la culture nous sera rendue, le Musée du Luxembourg inaugurera la première rétrospective parisienne des œuvres de Vivian Maier, cette nounou américaine devenue l’une des photographes les plus importantes du XXème siècle après sa mort.Le cadrage est légèrement décalé, pas tout à fait droit. Est-ce parce que les images sont prises à la volée, en pleine rue, est-ce parce qu’elles répondent à la fugacité de l’instant ? L’homme de dos la voit apparaître dans le miroir et pour une fois, elle sourit – c’est rare dans son œuvre, malgré l’humour qui teinte souvent ses autoportraits. Sa silhouette a quelque chose de fantomatique : le chapeau informe, le long manteau noir, le visage anguleux, si blanc, androgyne, anonyme parmi les anonymes. Est-elle consciente de l’effet qu’elle produit ? Est-elle heureuse de capturer sur le vif une composition si parfaite, un rectangle encastré dans un univers géométrique ?Rendre compte d'un temps donnéIl pleut, c’est l’hiver, les rues de New York sont dépouillées : ne restent que l’architecture conquérante et les habitants qui s’affairent. Vivian Maier déambule dans les quartiers populaires de la ville, toujours un ou deux appareils attachés à son cou. Elle est à la recherche des laissés-pour-compte, des marginaux, des enfants jouant dans les rues, mais elle shoote aussi volontiers le passage des célébrités à Broadway, elle aime tout particulièrement les femmes en fourrure et les...Lire la suite sur MarianneR&N, L'escargot, La goutte d'or, Arkhê : ces petites maisons qui bousculent l'édition françaiseÀ Marseille, la grosse f(r)acture des écoles GaudinRendez-nous le «ch(è)r(e) collègue!»Fillon : son micro-parti pourrait récupérer l’argent du R-UMPA la lettre R, demandez Robespierre