Réouverture : Elisabeth Borne ne veut pas "débrancher trop vite" les aides aux entreprises

·1 min de lecture

Emmanuel Macron a annoncé jeudi que les terrasses des bars et des restaurants pourront rouvrir à partir du 19 mai. Qu’en est-il des aides financières perçues jusqu’ici par les professions touchées par des fermetures administratives en raison de la crise sanitaire du Covid-19 ? S’arrêteront-elles ? Seront-elles dégressives ? "On est très attentifs à la façon dont on va faire évoluer les aides, ne pas les débrancher trop vite, ne pas mettre les entreprises en difficulté", a assuré samedi, au micro d'Europe Soir, la ministre du Travail Elisabeth Borne. 

La ministre indique que des concertations vont s’ouvrir à partir de lundi avec le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, les organisations patronales et syndicales, de manière à calibrer les aides aux besoins de chaque secteur. "On démarrera dès lundi avec le secteur des hôtels, cafés, restaurants, qui est très touché par la crise. On les recevra pour préciser les conditions de réouverture et puis adapter les aides en accompagnement de la reprise", explique-t-elle.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 1er mai

Un dispositif d'activité partielle sur deux ans

"Il y a des dispositifs comme l’activité partielle de longue durée, qui permet à une entreprise, dont l’activité ne repartira pas dans les prochains mois, de bénéficier de conditions favorables sur l’activité partielle pendant deux ans", indique encore Elisabeth Borne. "J’invite toutes les entreprises dont les activités resteront en dess...


Lire la suite sur Europe1