La réouverture des discothèques divise-t-elle la majorité ?

·1 min de lecture
Durement touché par les conséquences de la crise sanitaire, le secteur de la nuit est le seul à ne pas avoir rouvert ses portes depuis le mois de mars 2020.
Durement touché par les conséquences de la crise sanitaire, le secteur de la nuit est le seul à ne pas avoir rouvert ses portes depuis le mois de mars 2020.

Ce sont les grandes oubliées du calendrier de déconfinement. Alors que le Conseil d'État a confirmé, vendredi 21 mai 2021, la fermeture des boîtes de nuit, le sujet divise jusque dans les rangs de la majorité, comme le rapporte Le Journal du dimanche. Durement touché par les conséquences de la crise sanitaire, ce secteur est le seul à ne pas avoir rouvert ses portes depuis le mois de mars 2020 et plusieurs députés de La République en marche (LREM) dénoncent une rupture d'égalité de traitement dans le cadre du déconfinement.

En conséquence, un amendement autorisant la réouverture des discothèques accessibles via le pass sanitaire a été porté par l'ancien député LREM du Calvados, Christophe Blanchet, désormais dans les rangs MoDem, avant d'être finalement rejeté, à une voix près, dans l'hémicycle. « Tout le monde n'a pas pris conscience que le sujet n'était pas anodin. La profession se sent méprisée par une partie des autorités et je ne peux que les comprendre », clame de son côté la députée LREM du Morbihan Nicole Le Peih, auprès de l'hebdomadaire.

À LIRE AUSSIRéouverture des discothèques : l'appel insistant de plusieurs maires

De son côté, le gouvernement a toujours pris ses distances avec le monde de la nuit depuis le début de la crise sanitaire, ce qui a poussé plusieurs élus du parti présidentiel à montrer leur désaccord avec l'exécutif. Cependant, le JDD souligne que le débat existe au sein du gouvernement. Bercy, sous l'impulsion d'Alain Griset, continue [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles