Réouverture des écoles: des maires franciliens se sentent abandonnés

"J'aurais aimé qu'ils nous disent qu'ils étaient avec nous": en proche banlieue de Paris, des maires craignent la réouverture des écoles et se sentent abandonnés par l'Etat face au défi sanitaire et social d'accueillir des milliers d'enfants dès la semaine prochaine. L'association des maires d'Ile-de-France, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, a écrit dimanche à Emmanuel Macron pour lui demander de repousser la réouverture des écoles à une date ultérieure au 11 mai, dénonçant un déconfinement "à marche forcée".