La réouverture de Notre-Dame de Paris toujours prévue pour 2024

Mario FOURMY/SIPA

La réouverture de la cathédrale Notre-Dame de Paris reste prévue pour 2024, un "objectif ambitieux" malgré un "chantier extrêmement complexe", a assuré jeudi à l'AFP la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, lors de sa première visite sur le site.

La réouverture de la cathédrale Notre-Dame de Paris reste prévue pour 2024 , un "objectif ambitieux" malgré un "chantier extrêmement complexe", a assuré jeudi à l'AFP la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, lors de sa première visite sur le site. La promesse d'une réouverture en 2024 avait été formulée par le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, au soir du spectaculaire incendie qui avait ravagé l'édifice le 15 avril 2019. "Nous sommes assez confiants, tous, collectivement, pour que l'année 2024 (...) soit l'année d'aboutissement d'une grande partie de ce chantier, en tout cas de l'ouverture de la cathédrale au culte et au public", a affirmé Mme Abdul Malak.

La semaine passée, le général Jean-Louis Georgelin, en charge de la restauration de la cathédrale, avait déclaré au Figaro qu'une réouverture à cet horizon était "un objectif tendu, rigoureux et compliqué", sans toutefois remettre en cause le calendrier initial. "Pour le moment, rien, rien, rien ne permet de dire que l'objectif de 2024 ne sera pas tenu", a-t-il insisté jeudi.

Le chantier, d'un budget total de 850 millions d'euros, est actuellement dans sa deuxième phase, celle de la reconstruction, après une première période de sécurisation/consolidation qui a permis de stabiliser ce chef-d'oeuvre de l'art gothique. Suivront une troisième phase de reconstruction extérieure de la cathédrale, puis l'aménagement du parvis qui, lui, dépend de la mairie de Paris. L'incendie de Notre-Dame - dont les causes n'ont toujours pas été établies avec certitude - avait provoqué l'effondrement de sa charpente, de sa flèche, de son horloge et d'une partie de sa voûte, ravagées par les flammes.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles