Réouverture de Notre-Dame en 2024 : « Un objectif tendu » estime le général Georgelin

SIPA

Pour le général Jean-Louis Georgelin, la réouverture au public de la cathédrale en 2024 demeure un objectif réalisable mais « compliqué » à atteindre.

"La réouverture de Notre-Dame (de Paris) en 2024 est un objectif tendu, rigoureux et compliqué", affirme le général Jean-Louis Georgelin , en charge de la restauration de la cathédrale, dans un entretien paru vendredi soir sur le site du Figaro .

Un peu plus de trois ans après le spectaculaire incendie qui avait endommagé le 15 avril 2019 ce chef-d'œuvre de l'art gothique, le calendrier est serré pour respecter la promesse présidentielle de reconstruire la cathédrale en 5 ans.

"On se battra pour gagner cette bataille, et pouvoir ouvrir au culte, en 2024. À cette date, Notre-Dame sera complètement nettoyée, au point que les visiteurs auront un choc visuel en entrant", promet M. Georgelin dans cette interview.

"Dans un chantier, il y a toujours des aléas et des difficultés", reconnaît-il. Mais, "jusque-là, nous avons toujours trouvé les moyens de nous adapter, d’avancer et d’écouter les clignotants lorsqu’ils passaient à l’orange", ajoute-t-il.

""Nous aurons besoin de 550 millions d’euros

"Depuis le 15 avril 2019, plus de 846 millions d'euros ont été recueillis par 340.000 mécènes et donateurs issus de 150 pays", détaille le président de l’établissement public en charge de la restauration de la cathédrale.

Jusqu’à août 2021, une première phase de travaux a consisté à consolider et à sécuriser l’édifice (soit 150 millions d’euros de dépenses).

"Nous aurons besoin de 550 millions d’euros pour achever le nettoyage intérieur de la cathédrale, grand orgue inclus, pour restaurer les maçonneries et les voûtes endommagées par l’incendie, pour reconstituer les charpentes, les couvertures et la flèche, ou encore, pour renouveler les équipements techniques", affirme le général.

"Ce chiffre tient compte de l’inflation prévisionnelle.(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Incendie de Notre Dame : les pompiers coincés dans les embouteillages parisiens avant d’éteindre le feu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles