Réouverture des commerces : "Il va falloir qu'on trouve des compléments d'activités", estime le président de l'Association des commerçants de Nantes

franceinfo

Lundi 11 mai, 400 000 commerces de France rouvrent leurs portes. Mais en ces temps compliqués et malgré le déconfinement, "il va falloir qu'on trouve des compléments d'activités", témoigne sur franceinfo Olivier Dardé, le président de Plein Centre, l'Association des commerçants du centre-ville de Nantes.

>> Coronavirus : suivez la première journée du déconfinement en direct.

Sur ses 430 adhérents, "à peu près la moitié" sont ouverts lundi, explique Olivier Dardé, "puisque dans [s]es adhérents, il y a des cafés" qui eux ne peuvent pas ouvrir tout de suite. "On est tous prêts, affirme-t-il. On est sur le terrain. Il faut faire attention à protéger nos collaborateurs et protéger nos consommateurs. C'est pour ça qu'on a mis en place des protocoles sanitaires très importants, de façon à ce qu'on puisse rassurer tout le monde".

"Jouer collectif et local"

Mais face à des commerces qui ont "une fragilité" et qui "ont souffert depuis déjà pas mal d'années", insiste le président de Plein Centre, "on est aussi obligé de mettre en place du market place", soit de la vente en ligne, comme "'ma ville, mon shopping'".

On a mis aussi en place du drive, du click and collect, des commandes groupées à livrer à domicile. On remplace certains modes de livraison pour être complémentaire aux commerces physiques.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi