Réouverture des commerces, retour du couvre-feu, Noël: ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron

Esther Paolini
·3 min de lecture
Emmanuel Macron annonce une réouverture des stations de ski pour mi janvier - BFMTV
Emmanuel Macron annonce une réouverture des stations de ski pour mi janvier - BFMTV

"Le pic de la seconde vague est passé." Lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a tenu un discours rassurant sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus sur le territoire. Toutefois, le président de la République a tenu à rappeler qu'il était nécessaire de "poursuivre nos efforts". Pour le mois de décembre et de janvier, le chef d'État a détaillé "un cap, un calendrier" en trois périodes, que BFMTV.com vous résume ici.

· 28 novembre: un premier allègement

Le Président de la République a annoncé un premier allègement ce samedi 28 novembre. A partir de cette date, les déplacements pour motif de promenade et activité physique en extérieur seront autorisés dans un rayon de 20 kilomètres et ce, pour une durée de trois heures. De même, les activités extra-scolaries en plein air pourront reprendre. L'attestation de déplacement dérogatoire reste quant à elle en vigueur.

Tous les commerces et services à domicile pourront ouvrir leurs portes aux clients, mais jusqu'à 21 heures, et dans le respect d'un protocole sanitaire strict.

Les offices seront de nouveau permis dans les édifices religieux, dans la stricte limite de 30 personnes.

· 15 décembre: levée du confinement et couvre-feu

A partir du 15 décembre, il sera possible de se déplacer sur l'ensemble du territoire sans attestation, avec un couvre-feu de 7 à 21 heures, et ce, si l'on est arrivé à 5000 contaminations par jour.

Les seules exceptions au couvre-feu seront le 24 et le 31 décembre, pour pouvoir se retrouver en famille et circuler librement pour les fêtes. Les rassemblements festifs restent interdits. A cette date, les cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir leurs portes.

· 20 janvier: un bilan avant un nouvel allégement

La dernière étape interviendra le 20 janvier, car "à cette date, nous aurons le recul suffisant sur les fêtes de fin d'années", a expliqué le président.

Si le nombre de contaminations reste en-dessous de 5000 par jour, "les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir" et le "couvre-feu pourra être décalé." Les lycées qui fonctionnent actuellement en demi-classe pourront pleinement rouvrir, suivis 15 jours plus tard par les universités.

Concernant les stations de ski, Emmanuel Macron a déclaré:

"Il me semble impossible d'envisager une ouverture pour les fêtes et il est préférable de privilégier une réouverture courant janvier", précisant qu'il y aura une coordination avec les voisins européens.

· Pas de vaccination obligatoire

Emmanuel Macron a annoncé que la vaccination contre le Covid-19 ne serait pas obligatoire et que la campagne débuterait "dès fin décembre, début janvier" pour "les personnes les plus fragiles".

"Certains (vaccins) seront disponibles dès la fin décembre, début janvier, et une seconde génération arrivera au printemps", a-t-il déclaré, assurant que la France, avec l'Union européenne avait "sécuris(é) le nombre de doses" nécessaires.

· Vers un isolement forcé?

"Nous devons être plus contraignants à l'égard de celles et ceux qui ont le virus", a déclaré mardi soir Emmanuel Macron lors de son allocution sur le Covid-19, en appelant le Parlement à prévoir "les conditions pour s'assurer de l'isolement" des cas positifs.

"Je souhaite que le gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s'assurer de l'isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante", a déclaré le chef de l'Etat, en promettant que "ces personnes seront accompagnées sur le plan matériel, sanitaire, psychologique".

Article original publié sur BFMTV.com