Réouverture des casinos : un stage intensif pour aider les croupiers à se remettre en selle

·1 min de lecture

Bonne nouvelle pour les amateurs de jeux d'argent. Après plus de sept mois d'inactivité, les croupiers s'entraînent pour retrouver leur dextérité dans les casinos et les clubs de jeux du pays, qui rouvrent mercredi leurs tables de poker, blackjack et autres Punto Banco. Sur les Champs Elysées, une centaine de croupiers employés par le Club de Jeux Barrière sont "revenus s'entraîner par groupes pendant quatre jours, pour apprendre les nouvelles règles sanitaires, les obligations légales" et aussi retrouver la fluidité des gestes, afin d'éviter qu'à la reprise, leurs doigts ne "crochètent", explique à l'AFP le directeur général, Christophe Pi.

Si les casinos ont pu remettre en service jeux automatiques et machines à sous le 19 mai, les clubs de jeux qui n'ont que des jeux de table (poker, blackjack...) rouvrent tout court mercredi. "Il fallait recréer un esprit d'équipe, se remettre en situation : des croupiers faisaient les joueurs, je passais derrière eux pour leur mettre la pression", raconte M. Pi. Malgré "l'hécatombe annoncée par certains en matière d'effectifs, tout le monde est revenu" - quand bien même il faut dans le secteur travailler la nuit, les jours fériés et les week-ends.

Dextérité, calcul mental, animation de la table : il faut deux ans pour former un croupier et ces derniers mois, ils se sont entraînés chez eux. Loïc Regimbeau, 14 ans d'expérience, dit avoir "pratiqué les manipulations tous les jours, pendant des heures" pour ne pas rouiller, en "faisant glisser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face au boom des exportations de bois français vers la Chine, nos industriels tirent la sonnette d’alarme
Couvre-feu à 23 heures : la nouvelle attestation est disponible
Amazon n'échappera pas à la taxe sur les multinationales, promet Bruno Le Maire
Un État américain souhaite que Google soit considéré comme un "service public"
Un hôpital américain exige la vaccination de son personnel, la justice saisie