Réorganisation des élections municipales : l'Association des maires de France dénonce une "durée totalement inconséquente"

franceinfo

Le vice-président de l'Association des maires de France dénonce une "durée totalement inconséquente" au sujet de la réorganisation des élections municipales, envisagée par le gouvernement. Interrogé par franceinfo, André Laignel, maire PS d’Issoudun (Indre) affirme que l'AMF n'a pas été consultée sur cette décision, et plaide pour le maintien des résultats du premier tour.

>> Coronavirus : déconfinement, bilans, masques… Retrouvez toutes les informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

franceinfo : Est-ce qu'organiser un nouveau premier tour fin septembre vous semble être une bonne solution ?

André Laigne : Non. Ça n'est pas la position de l'AMF, qui n'a absolument pas été consultée sur le calendrier. Nous souhaitons que ceux qui ont été élus au premier tour puissent être mis en fonction le plus rapidement possible. Et pour ceux qui ont besoin d'un deuxième tour, nous considérons qu'il serait raisonnable de faire le second tour et seulement celui-ci, au mois de septembre. C'est vraiment inconsidéré que de décider de refaire totalement une campagne pour 25 millions de nos concitoyens. Car s'il n'y a que 5 000 communes, ce sont souvent les plus grandes, et ça représente 25 millions d'électeurs.

Ça (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi