Rénovation énergétique : en pleine flambée des factures, les aides baissent

C'est une mesure qui semble un peu arriver à contretemps : alors que les prix de l'énergie augmentent, les primes accordées pour la rénovation des logements ont, elles, été revues à la baisse en ce mois de mai. C'est notamment le cas des CEE, certificats d'économie d'énergie, l'un des dispositifs liés à MaPrimRénov, qui aide les ménages à mieux isoler les sols, les murs et les toits de leur maison. Ils ont perdu entre 20 et 30% au 1er mai.

Un économie de 5.000 euros sur le chantier

Nombreux sont donc les particuliers à s'être précipités pour signer leur devis avant la fin du coup de pouce. En Alsace, Hussein Ay souhaite isoler les murs de sa maison de Schiltigheim, car sa facture de gaz a atteint des sommets. "Depuis début janvier, je suis passé de 700 euros de facture tous les deux mois à 1.600 euros". Pour apposer des panneaux isolants sur les quatre façades de son logement, cela va lui coûter 35.000 euros de travaux. "Je me suis dépêché de trouver une entreprise, pour pouvoir bénéficier de la prime CEE, ça va me faire 4.000 à 5.000 euros d'économie".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Sans cette aide, il n'aurait pas lancé le chantier, ou en tout cas, pas si tôt. "Je n'aurais pas eu les moyens", soupire le chauffeur routier, "je ne peux pas débourser 40.000 euros juste pour refaire une façade". Dans un second temps, il aimerait aussi changer de chaudière, pour basculer vers une pompe à chaleur, mais tout dépendra des aides accordées par l'État.

Des...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles