Rémunérations, retraite… Carlos Ghosn attaque Renault en justice

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Selon « L'Obs », au moins 10,5 millions d'euros pourraient être récupérés par Carlos Ghosn.
Selon « L'Obs », au moins 10,5 millions d'euros pourraient être récupérés par Carlos Ghosn.

Déchu, Carlos Ghosn n'a pourtant pas dit son dernier mot. Installé au Liban depuis sa spectaculaire évasion du Japon, il entend bien récupérer ce qui, selon lui, est son dû. Aussi, L'Obs révèle jeudi 5 novembre que l'ancien capitaine d'industrie a décidé d'attaquer Renault devant la justice française au printemps dernier afin de récupérer ses rémunérations, mais aussi sa retraite. L'hebdomadaire précise que l'industriel a saisi le tribunal de commerce le 22 mai dernier afin de contraindre Renault à lui verser la part de rémunération variable prévue sous forme d'actions pour les années allant de 2014 à 2017.

Il réclame également que lui soient versées les actions du groupe allouées dans le cadre de sa « rémunération de long terme » pour les années allant de 2015 à 2018. Et selon les confidences de Carlos Ghosn à L'Obs, il estime être parfaitement dans son bon droit pour réclamer ses millions d'euros : « C'est une confiscation, c'est le mot. On m'a confisqué des sommes que j'ai gagnées et dont le versement n'était que différé. On me prive aussi de la retraite à laquelle j'ai droit. Tout cela sur la base de ma soi-disant démission de Renault. »

Plus de 10 millions d'euros

L'ancien patron de l'alliance avec Nissan et Mitsubishi a également saisi le tribunal judiciaire afin que lui soient versées ses retraites (à cotisations définies et à prestations définies) telles qu'elles étaient prévues dans sa rémunération. Une action en justice qui vient se joindre à celle [...] Lire la suite