Les régions demandent à l'Etat l'autorisation d'acheter des vaccins

Jeanne Bulant avec AFP
·2 min de lecture

Les régions françaises sont remontées contre le gouvernement: plusieurs présidents appellent le ministre de la Santé à les solliciter pour déployer la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Les présidents des régions ont demandé ce mercredi à l'Etat de les autoriser à acheter des vaccins, parmi neuf propositions adressées au gouvernement pour "redresser la barre" après le "démarrage chaotique" de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

"Ce démarrage est regrettable, mais il n'est pas trop tard pour redresser la barre", a affirmé le président de Régions de France, Renaud Muselier, cité dans un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion des présidents, à la veille d'une nouvelle conférence de presse du Premier ministre, Jean Castex, et du ministre de la Santé, Olivier Véran, sur la crise sanitaire.

"Compléter les dispositifs nationaux"

Face à la polémique sur la lenteur de la campagne, ils demandent notamment au gouvernement de "ne pas empêcher les régions qui le souhaitent d'acheter des vaccins et de les mettre à disposition de ces réseaux afin de compléter les dispositifs nationaux".

"Les régions de France souhaitent pouvoir participer à la campagne de vaccination au moment de l'élargissement des populations cibles", précisent-ils, appelant "à basculer clairement d'une gestion centralisée de la crise et de la campagne de vaccination, à une gestion décentralisée".

Les régions ont "la capacité, légalement, de faire des appels d'offre", a déclaré sur notre antenne le président de la région Sud, Renaud Muselier."C'est un peu comme pour les masques. Quand on en a pas assez, on va les chercher", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la possibilité pour les collectivités d'acheter directement des vaccins comme elles l'ont fait avec les masques au printemps, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a expliqué que les commandes étaient centralisées au niveau européen.

Les régions proposent "un appui opérationnel"

Parmi les autres propositions, les présidents des régions demandent "l'installation d'une instance de coordination à l'échelle régionale" qui serait chargée de "sélectionner les lieux possibles de vaccination, de coordonner les questions de logistique, de définir les stratégies d'identification des personnes cibles, de diffuser de l'information pratique".

À leurs yeux, cette solution permettrait que la stratégie nationale soit "mise en oeuvre sur le terrain avec l'appui opérationnel des régions, des départements et des communes".

Les présidents de régions souhaitent également donner la priorité pour la vaccination aux "départements ayant dépassé la cote d'alerte maximale et (aux) personnes à risque". Ils proposent aussi de "montrer l'exemple" en "médiatisant la vaccination des principaux responsables politiques à commencer par les présidents de région eux-mêmes".

Le lancement de la campagne de vaccination le 28 décembre a suscité la grogne des élus locaux qui la jugent trop lente et déplorent de ne pas y avoir été associés.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :