Régionales : Richard Ferrand battu

·1 min de lecture
Richard Ferrand déchu de son siège de conseiller régional, symbole de la défaite de LREM
Richard Ferrand déchu de son siège de conseiller régional, symbole de la défaite de LREM

La rumeur bruissait en Bretagne depuis quelques jours et ses adversaires s'en frottaient déjà les mains : et si Richard Ferrand ne parvenait pas à sauver son fauteuil de conseiller régional ? Une rumeur devenue réalité au second tour de l'élection régionale au regard du score de la liste de la majorité présidentielle ? 14,8 %, selon les premières estimations dans l'Ouest, portée par Thierry Burlot. Un résultat qui ne laisse espérer qu'entre huit et neuf sièges dans l'hémicycle régional pour la liste LREM-MDem-UDI. Le symbole de la défaite cuisante de la macronie dans les régions.

À LIRE AUSSICarte interactive : découvrez les résultats des régionales dans votre ville

Troisième sur la liste de la majorité présidentielle dans le Finistère, Richard Ferrand ne parvient pas à conserver ce poste qu'il occupait depuis 2010. Seul un désistement du numéro un ou du numéro deux de la liste pourrait le sauver. Un revers lourd de sens pour ce fidèle d'entre les fidèles d'Emmanuel Macron, régulièrement cité pour remplacer le Premier ministre Jean Castex en cas de remaniement.

Pari

C'est surtout un pari politique manqué pour le président de l'Assemblée nationale. Les tensions entre Richard Ferrand et le président de région sortant (PS) Loïg Chesnais-Girard ? et héritier de Jean-Yves Le Drian ? avaient atteint leur paroxysme et des mois durant il a tenté de laisser croire à une candidature du ministre des Affaires étrangères, en vain. Finalement, c'est un autre héritier, Thier [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles