Régionales : Renaud Muselier porte plainte contre Thierry Mariani

·1 min de lecture
Renaud Muselier dénonce « un climat de “fake news” permanent » entretenu par Thierry Mariani.

Le président sortant LR accuse son rival d’extrême droite de « propagation de fausse nouvelle en période électorale » suite à plusieurs tweets.

Le ton s'est durci dans la bataille pour les régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur avec le dépôt d'une plainte du président sortant LR Renaud Muselier visant son rival d'extrême droite Thierry Mariani, qu'il accuse de « propagation de fausse nouvelle en période électorale ». À l'origine de cette plainte, révélée mardi par Nice-Matin, des tweets du chef de file Rassemblement national, ancien ministre sarkozyste, affirmant que Renaud Muselier et son prédécesseur Christian Estrosi avaient embauché en cinq ans à la tête de la région plus de personnes à leur cabinet et au service communication que pour la sécurité des transports. « Avec moi, la sécurité des passagers passera en premier », concluait Thierry Mariani. Un « mensonge », assure Renaud Muselier dans une déclaration à l'AFP, reprochant à son adversaire, avec qui il est au coude à coude dans les sondages, d'installer « depuis un mois un climat de "fake news" permanent ».

M. Muselier assure, attestation de son directeur général des services à l'appui, avoir « recruté 80 personnes pour la sécurité ferroviaire [...]. En parallèle, les effectifs de la communication sont passés de 64 en 2016 à notre arrivée, à 61 aujourd'hui ». « Il est [...] patent que les tweets de M. Mariani dépassent largement (s'agissant de surcroît de fonds publics) le ton polémique qui sied aux campagnes électorales », assène son avocat Xavier Cachard dans sa plainte consultée par l'AFP et présentant un tampon du tribunal judiciaire de [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :