Régionales : le Rassemblement national annonce ses premières têtes de liste

·2 min de lecture

Le Rassemblement National a dévoilé sept premières têtes de liste pour les prochaines élections régionales. 

Le porte-parole du Rassemblement national Sébastien Chenu conduira sans surprise la liste du parti d'extrême droite aux élections régionales dans les Hauts-de-France, où la présidente du RN Marine Le Pen ne se représente pas, parmi sept têtes de liste rendues publiques par le RN mardi.

Hervé Juvin, élu eurodéputé avec le soutien du RN et inspirateur du parti sur l'écologie civilisationnelle, animateur depuis décembre du "mouvement localiste", mènera la liste du parti dans les Pays de la Loire, ajoute le bureau exécutif du RN dans un communiqué.

Le conseiller régional Julien Odoul a été investi en Bourgogne-Franche-Comté. Le responsable des fédérations et ancien directeur de la campagne des municipales, Gilles Pennelle, conduira la liste en Bretagne où il préside le groupe RN.

Un inconnu, Aleksandar Nikolic, responsable du RN en Eure-et-Loir, mènera la liste en Centre-Val de Loire. En Corse, le RN a investi François Filoni, responsable du parti sur l'île et ancien candidat sans étiquette aux municipales à Ajaccio.

Le parti a choisi une femme en Nouvelle-Aquitaine, la conseillère régionale Edwige Diaz, qui avait oeuvré au rapprochement avec des militants de la droite.

Jordan Bardella pour l'Ile-de-France ?

Pour les autres régions, les recrues de LR Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud sont pressenties pour mener les listes du RN respectivement en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Occitanie où M. Garraud a reçu le soutien de l’influent maire RN de Perpignan Louis Aliot, à la défaveur du maire de Beaucaire Julien Sanchez.

En Auvergne-Rhône-Alpes, le RN pourrait choisir un inconnu, Alexis Jolly, au lieu d'Andréa Kotarac, venu de La France insoumise et co-animateur du "mouvement localiste", mais qui pourrait jouer un rôle dans(...)


Lire la suite sur Paris Match