Régionales en PACA : une réunion de crise organisée chez Les Républicains sur le cas de Renaud Muselier

L'explication aura duré plus de deux heures. Tous les ténors du parti Les Républicains étaient présents mardi 4 mai pour ce comité stratégique pour trancher après le retrait de la liste La République en Marche aux régionales au profit de celle de Renaud Muselier en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. À la sortie, le président sortant de la région a assumé sa stratégie. Christian Jacob attaque la stratégie d'Emmanuel Macron "Je veux bien montrer que je suis libre, indépendant. Ce n'est pas le Premier ministre qui décide pour moi, ce n'est pas le président de la République qui décide pour moi, ce n'est pas ma formation politique qui décide pour moi", assurait-il. De son côté, le patron des Républicains, Christian Jacob, a privilégié l'apaisement en niant toute division. Après avoir retiré l'investiture à Renaud Muselier dimanche, il préfère attaquer la stratégie d'Emmanuel Macron. "Il y a effectivement une manœuvre politicienne d'En marche, car ils font le constat d'échec de ne pas pouvoir conduire une liste", a déclaré le président du parti LR. Mais certains, au sein des Républicains, réclament toujours une nouvelle liste, comme Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat. "Le président du parti, Christian Jacob, veut tout faire pour éviter de donner l'image d'une formation déjà fragile qui se déchirerait autour du cas de Renaud Muselier", a rapporté le journaliste Julien Nény en direct devant le siège du parti, avant d'ajouter qu'il n'y aura pas d'exclusion du président de la région PACA du parti.