Régionales en PACA : LR se déchire sur l'hypothèse d'une alliance avec LREM

·1 min de lecture

"On peut retirer le soutien de LR à la liste, s'il faut aller jusque-là", tonne la direction du parti. Après les tentatives, infructueuses, de persuasion, la droite passe aux menaces. Voilà Renaud Muselier, président LR du Conseil régional de PACA sortant, prévenu, alors qu'il a tendu la main cette semaine à la majorité présidentielle en vue des élections régionales face au Rassemblement national.

"On peut être méchants, mais ne pas être idiots"

Mais pas question d'aller jusqu'à monter une liste LR pur jus contre lui. "On peut être méchants, mais on peut aussi ne pas être idiots", explique un dirigeant. Un maire de PACA, qui refusera de faire campagne s'il y a le moindre ministre ou député En Marche sur la liste, confie : "Nous ne voulons pas le faire perdre", et ça Renaud Muselier le sait. "Il vaut mieux quand même que je gagne et qu'ils m'aident", s'amuse t-il.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

La droite va donc passer les jours qui viennent à s'invectiver, entre les défenseurs d'un accord avec la majorité présidentielle, pour éviter une victoire du Rassemblement national en Provence-Alpes-Côte-d'Azur et les autres, très nombreux, qui trouvent cette démarche "mortifère" pour LR à moins d'un an de la présidentielle. 

"Les divergences vont faire exploser les valeurs des Républicains"

Le président de la commission d'investiture de LR, Éric Ciotti, fait partie de ces derniers et dénonce un "accord d'appareil". Christian Estrosi, maire Les Répub...


Lire la suite sur Europe1