Régionales en Paca : "Coup de poignard", "risque d'explosion", de nombreux élus Les Républicains s'indignent de l'alliance LR-LREM

franceinfo
·1 min de lecture

Les réactions se multiplient à droite après l'annonce dimanche 2 mai du retrait de la liste La République en marche (LREM) au profit de celle menée par le président Les Républicains (LR) sortant Renaud Muselier. Quelques heures après, le président du parti LR a annoncé que Renaud Muselier "ne pourra pas bénéficier de l'investiture LR".

>> Suivez notre direct consacré aux régionales : le parti Les Républicains retire son investiture à Renaud Muselier après son alliance avec LREM

"Coup de poignard"

Sur Twitter, Éric Ciotti dénonce "un coup de poignard dans le dos" et dit avoir su que "dès avant le premier tour de la présidentielle, ils préparaient leur mauvaise soupe sur le petit feu élyséen dans la mauvaise marmite En Marche." Le député LR des Alpes-Maritimes affirme que "jusqu’au bout, j’ai espéré leur sursaut, celui d’amis qui se perdent. Ils ont osé l’inacceptable". "Ce matin, je pense à la France qui mérite tellement mieux. Ainsi qu’à nos militants et à nos électeurs, trahis dans leurs convictions", termine-t-il

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Risque d'explosion"

"Il faut une clarification", a estimé Julien Aubert. Si la fusion devait se faire, "il ne faut pas être grand devin pour comprendre que les Républicains risquent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi