Régionales : Jean-Michel Blanquer jette l’éponge en Île-de-France

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Un temps pressenti pour conduire la liste La République en marche lors des élections régionales en Île-de-France, le ministre de l'Éducation nationale renonce. Selon une information du Parisien, Jean-Michel Blanquer s'est entretenu jeudi 28 janvier, par visioconférence, avec les cadres et parlementaires du parti fondé par Emmanuel Macron. « Au regard des circonstances, je ne veux pas que la locomotive que je souhaitais être se transforme en enclume pour l'équipe. Je ne me désengage pas. J'avais accepté d'être chef de file pour servir le mouvement, mais je passe la main », a-t-il déclaré à l'assemblée.

Un député LREM pour prendre la relève

Selon un proche du ministre, cité par le quotidien francilien, Jean-Michel Blanquer a bien assez à faire avec la gestion de la crise du Covid-19 dans les écoles. Difficile, donc, de mener une bataille électorale dans ces conditions. D'après Le Parisien et Le Figaro, c'est donc le député LREM du Val-de-Marne Laurent Saint-Martin, 35 ans, qui prend la relève pour tenter de ravir à Valérie Pécresse (ex-LR) la région Île-de-France. Ancien membre du PS, il plancherait depuis plusieurs semaines sur le projet de la majorité pour les élections. Il serait une « personnalité sérieuse, un gros bosseur. Il connaît très bien les dossiers et il en a surtout très envie », a indiqué au Parisien un député LREM.

À LIRE AUSSICoignard ? Les élections régionales, nouveau boulet du gouvernement ?