Régionales en Ile-de-France : l'union de la gauche est scellée

·1 min de lecture

La fusion des trois listes de gauche en lice aux régionales en Ile-de-France a été scellée lundi autour de l'écologiste Julien Bayou qui a réalisé le meilleur score parmi elles au premier tour, et tentera dimanche de battre la sortante Valérie Pécresse. Après une douzaine d'heures de négociations, à grand renfort de "calculettes" et de "produits en croix", selon un observateur, la fumée blanche est apparue en début d'après-midi sous la forme d'un tweet de Julien Bayou : "Ça y est, nous sommes uni-es avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain pour l'écologie et la solidarité en Ile-de-France!"

La gratuité dans les transports pour les moins de 25 ans ? 

Arrivés à la table des négociations au milieu de la nuit, dans la foulée de l'annonce tardive des résultats, les trois candidats ont conclu un accord de fusion qu'ils devaient présenter lors d'un déplacement commun à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en fin d'après-midi. L'occasion pour Julien Bayou de se présenter pour la première fois en meneur de troupes après avoir remporté, avec 12,95% des voix, une "primaire" serrée devant Audrey Pulvar (11,07), soutenue par le PS, et Clémentine Autain (10,24), candidate de LFI et du PCF.

>> LIRE AUSSI - Régionales : "Le pari d'Emmanuel Macron s'est transformé en piège"

Dès dimanche soir, la maire PS de Paris Anne Hidalgo, dont Audrey Pulvar est l'adjointe, appelant à "un large rassemblement des forces de gauche et des écologistes" aux côtés de Julien Bayou, et Clémentine Autain, évoqua...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles