Régionales en Ile-de-France : Bayou (EELV) accuse Pécresse, présidente de la région, d'infractions aux règles sur les comptes de campagne

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L'affaire peut-elle envenimer la campagne des élections régionales en Ile-de-France ? Le candidat d'EELV à la présidence de la région Île-de-France, Julien Bayou, a annoncé mardi 27 avril signaler à la Commission nationale des comptes de campagne ce qu'il estime être, par la présidente sortante Valérie Pécresse, l'utilisation d'argent public pour sa campagne, alors même que celle-ci n'a pas encore déclaré sa candidature.

"C'est avec de l'argent public que Valérie Pécresse organise une communication personnelle", juge l'écologiste, qui assure disposer d'une "longue liste" d'actions représentant des infractions au code électoral.

Un tract distribué par la région

Il a notamment cité en exemple l'impression et la distribution dans les boîtes aux lettres de trois millions de tracts de 14 pages portant le logo de la région et vantant le bilan de Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR), ainsi qu'une communication par Île-de-France mobilités, organisme dont elle est présidente, sur des nouveaux trains livrés après la fin du mandat.

Julien Bayou a rappelé qu'une question similaire sur la communication autour des trains avait laissé planer, en 2011, le risque pour le socialiste Jean-Paul Huchon d'être frappé d'inéligibilité, après avoir vu ses comptes de campagne invalidés.

"Une grossière manœuvre de diversion"

"Toutes les actions" que Valérie Pécresse mène "depuis septembre 2020 le sont dans le strict respect de la législation en vigueur", a réagi l'entourage de Valérie Pécresse auprès de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi