Régionales dans les Hauts-de-France : Mélenchon rebat les cartes, la gauche cherche l'union

·1 min de lecture

Mardi soir, le bureau national du Parti socialiste devait entériner l'union avec les communistes et les insoumis pour les régionales dans les Hauts-de-France. Avec comme tête de liste, le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. "Ce projet a été annihilé par Jean-Luc Mélenchon. La France insoumise met à poil Fabien Roussel", décrypte l'une des parties prenantes au JDD. "Un coup de Jarnac incroyable", dit un autre. La raison? Les velléités du communiste d'être candidat à la présidentielle, comme le raconte Playbook ce matin. La conséquence? Le candidat insoumis Ugo Bernalicis annonçait, quelques heures avant le bureau national du PS, son rapprochement avec... la liste écologiste emmenée par Karima Delli. 

Une réunion prévue ce vendredi

Les cartes rebattues, l'union de toute la gauche dès le premier tour n'est pas pour autant inenvisageable. Joint par le JDD, le sénateur et candidat socialiste Patrick Kanner se dit favorable à "un accord à quatre dès le premier tour pour le plus grand rassemblement possible, dans le respect de chaque force et de son poids politique effectif". Les discussions ont repris ces dernières heures, et une réunion est prévue ce vendredi entre l'ancien ministre PS, Karima Delli et Fabien Roussel. 

"

Celle qui tient le fil, c'est Karima Delli

"

"Dans ma région des Hauts-de-France, je ferai tout ce que je peux pour qu'il y ait une seule liste rassemblant l'ensemble des forces de gauche et écologistes&q...


Lire la suite sur LeJDD