Régionales dans le Grand Est : la droite veut incarner l’union pour distancer le Rassemblement national

·2 min de lecture
Le président (LR) de la région Grand Est Jean Rottner, le 14 janvier 2021 à Ars-Laquenexy
Le président (LR) de la région Grand Est Jean Rottner, le 14 janvier 2021 à Ars-Laquenexy

Les lignes bougent dans la région Grand-Est. A quelques semaines des élections régionales, qui doivent se tenir les 20 et 27 juin, le président de la région Grand-Est, Jean Rottner, s’est officiellement déclaré candidat à sa succession, dans une interview accordée aux Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA). Au quotidien régional, l’élu Les Républicains explique vouloir faire de la région, particulièrement éprouvée par l’épidémie de Covid-19, « le quartier général de la relance », en axant son projet sur l’emploi et la sécurité. Si Jean Rottner se présente à la tête d’une liste d’union de la droite et du centre, il se dit aussi résolument Républicain. « C’est tout à fait légitime qu’il revendique un nouveau mandat », soutient le sénateur Les Républicains René-Paul Savary. « Le bilan régional me semble positif dans un certain nombre de domaines : il a mutualisé ce qui pouvait l’être, avec notamment le dossier de l’installation de la fibre optique, ou le transport scolaire. J’apporte mon soutien entier à Jean Rottner. »

« Nous repartons avec l’ambition d’y aller haut-les-cœurs et d’arriver à reconduire un deuxième mandat », espère la sénatrice Véronique Guillotin, troisième sur la liste menée par Jean Rottner. « Il y a eu des actions très marquantes sur ce Grand-Est, qui réunit trois régions qui n’avaient, de base, pas envie de se marier, mais nous avons malgré tout réussi à commencer à exploiter le potentiel qu’offre cette grande et stratégique région qu’est le Grand-Est. » Pour autant, certains membres de sa famille politique reprochent à Jean Rottner son changement de position vis-à-vis de la région Grand-Est. « Je ne soutiens en aucun cas Jean Rottner aux élections régionales. Je ne peux pas soutenir une liste qui vise simplement à maintenir la politique mise en œuvre à l’heure actuelle », soutenait auprès de Public Sénat le sénateur du Bas-Rhin André Reichardt apparenté LR, qui qualifie d’ « ineptie » la région Grand-Est.

« Notre ligne est celle (...) Lire la suite sur Public Sénat

Régionales en Paca : Muselier sommé par les LR à la « clarté », Macron accusé de vouloir « faire exploser les LR »

Résidents en Ehpad : « L’enjeu c’est de protéger, sans priver de liberté », pour la sénatrice Monique Lubin

Départementales en Corrèze : « Claude Chirac renoue avec la tradition familiale »

Liberté de la presse : un rapport remis à Jean Castex fait état « d’entraves croissantes et désinhibées de la part des forces de l’ordre »

Contrôle, droit de pétition, temps de parole : le Sénat veut réformer son règlement