Régionales : le gouvernement devrait maintenir le scrutin mais le décaler d’une semaine

·1 min de lecture

Consultés par le gouvernement, les maires souhaitent un maintien des élections régionales. Le Premier ministre Jean Castex devrait défendre cette idée à l'Assemblée nationale, mardi 13 avril, mais reporter le scrutin d’une semaine.

Ils ont dit oui. 60 % des maires qui ont répondu à la consultation lancée par le gouvernement au sujet des élections régionales estiment que les conditions sont réunies pour que le scrutin puisse avoir lieu ce printemps. A contrario, ils sont 40 % à juger que la situation n’est pas favorable. Le Premier ministre, Jean Castex, devrait couper la poire en deux au vu de ces résultats. Mardi 13 avril, devant l’Assemblée nationale, il défendra a priori le maintien de l’élection mais avec un report d’une semaine.Le scrutin, qui devait avoir lieu en mars, avait déjà été décalé en juin. Avec cette nouvelle configuration, il se déroulerait donc les 20 et 27 juin prochains. Et les cartes politiques pourraient être rebattues. Dans le contexte et le climat actuels, le parti de la majorité, La République en Marche, pourrait être mis en difficulté dans les urnes. En effet, d’après le sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Inter paru le 30 mars, sept Français sur dix se montrent critiques de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. De plus, comme le mettait en avant Marianne en novembre dernier, le maintien des élections pourrait servir de tremplin à l'opposition. L’opposition accuseUn coup politique à jouer qu'avaient bien saisi les...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

400 postes en R&D menacés chez Sanofi : la nouvelle étape d'un long dégraissage

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80