Régionales : faute d'accord avec les écologistes, Najat Vallaud-Belkacem se lance en Auvergne-Rhône-Alpes

·1 min de lecture

Dans la même semaine, il y aura eu un accord dans les Hauts-de-France autour de l'écologiste Karima Delli, mais pas en Auvergne-Rhône-Alpes. "On ne va pas attendre 107 ans", expliquait récemment au JDD Jean-François Debat, actuel chef de l'opposition socialiste au conseil régional. "Vite!", complétait-il encore ce samedi matin à propos d'une annonce de candidature de Najat Vallaud-Belkacem dans la région détenue par Laurent Wauquiez (LR). Cela n'a en effet pas tardé : "Oui, je suis candidate", déclare l'ancienne ministre ce dimanche dans une interview aux trois grands quotidiens d'Auvergne-Rhône-Alpes, Le Progrès, Le Dauphiné Libéré et La Montagne. Outre le PS, sa liste rassemble le PRG, Cap écologie et la Gauche républicaine et sociale.

Lire aussi - Régionales : en Auvergne-Rhône-Alpes, le choix de la tête de liste fera-t-il capoter l'union de la gauche?

Une réunion de négociations qui a achoppé...

Une dernière réunion de négociations entre écologistes et socialistes en vue d'une union dès le premier tour s'est tenue vendredi. Et elle a, comme les précédentes, achoppé. "EELV demande un ralliement sec derrière eux. (...) La volonté n'y est pas, ils refusent d'entendre ce qu'est un rassemblement équilibré", réagissait dans la foulée Jean-François Debat, rappelant la proposition faite de leur côté, à savoir une future présidence régionale EELV ou PS et l'autre composante majoritaire dans l'exécutif.

"

Les efforts considérables de notre côté n'ont pas reçu l'attention qu'ils mérit...


Lire la suite sur LeJDD