Régionales : un colistier de Najat Vallaud-Belkacem suspendu après un commentaire "inacceptable"

·2 min de lecture

Un jeune homme en position non éligible sur la liste de la candidate socialiste à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été suspendu après un commentaire "inacceptable" envers les policiers sur Facebook datant de 2019. 

Nathan Abou, un jeune homme en position non éligible sur la liste de la candidate socialiste à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes Najat Vallaud-Belkacem, a été suspendu jeudi après un commentaire "inacceptable" envers les policiers sur Facebook datant de 2019, selon l'équipe de campagne.

"Il a été porté à connaissance de l'équipe de campagne un commentaire Facebook datant de 2019 de M. Nathan Abou dont le contenu est inacceptable à l'égard des policiers. Nous dénonçons avec la plus grande fermeté et sans aucune ambigüité des propos qui vont à l’encontre des valeurs républicaines que nous défendons", écrivent dans un communiqué les directeurs de campagne, Jean-François Debat et Olivier Bianchi.

Des "propos très inappropriés semblant approuver des violences envers des policiers"

Dans ce commentaire Facebook dont la teneur exacte n'a pas été divulguée, M. Abou, âgé d'une vingtaine d'années, tenait des "propos très inappropriés semblant approuver des violences envers des policiers", a précisé à l'AFP M. Debat. Selon l'équipe de campagne de la candidate socialiste, ces propos ont depuis été effacés.

La liste étant déjà enregistrée en préfecture, Nathan Abou, ancien secrétaire national des Jeunes socialistes, en 22e position sur la liste soutenue par Mme Vallaud-Belkacem en Isère, est suspendu "sans délai (de) toute participation à la campagne", précise l'équipe de la candidate socialiste, qui rappelle "le devoir d'exemplarité absolu des candidats dans leurs propos privés et publics".

Lire aussi : Najat Vallaud-Belkacem, confidences d’une revenante


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles