Régionales: Chenu investi dans les Hauts-de-France pour le RN, Juvin en Pays de la Loire

Benjamin Duhamel avec Hugo Septier et AFP
·2 min de lecture
Sébastien Chenu, photo du 3 octobre 2017. - JACQUES DEMARTHON, AFP/Archives
Sébastien Chenu, photo du 3 octobre 2017. - JACQUES DEMARTHON, AFP/Archives

A un peu moins de cinq mois des élections régionales, le Rassemblement national aiguise ses armes. Ce mardi, le parti d'extrême-droite a annoncé sept de ses têtes de listes pour le scrutin où la présidente du Marine Le Pen ne se représente pas.

Chenu et Odoul présents

Ainsi, le porte-parole du RN Sébastien Chenu sera le candidat dans les Hauts-de-France tandis que Hervé Juvin, élu eurodéputé avec le soutien du parti et inspirateur du parti sur l'écologie civilisationnelle, animateur depuis décembre du "mouvement localiste", mènera la liste du parti dans les Pays de la Loire, ajoute le bureau exécutif du RN dans un communiqué.

Le conseiller régional Julien Odoul a été investi en Bourgogne-Franche-Comté. Le responsable des fédérations et ancien directeur de la campagne des municipales, Gilles Pennelle, conduira la liste en Bretagne où il préside le groupe RN.

Un inconnu, Aleksandar Nikolic, responsable du Rn en Eure-et-Loir, mènera la liste en Centre-Val de Loire. En Corse, le RN a investi François Filoni, responsable du parti sur l'île et ancien candidat sans étiquette aux municipales à Ajaccio.

Le parti a choisi une femme en Nouvelle-Aquitaine, la conseillère régionale Edwige Diaz, qui avait oeuvré au rapprochement avec des militants de la droite.

Bardella préssenti

En revanche, le doute plane encore sur certaines candidatures. Pour l'heure, les recrues de LR Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud sont pressenties pour mener les listes respectivement en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Occitanie où ce dernier a reçu le soutien de l'influent maire RN de Perpignan Louis Aliot, à la défaveur du maire de Beaucaire Julien Sanchez.

Pour l'Ile-de-France, terre de conquête, le numéro deux du parti Jordan Bardella aurait finalement accepté d'y conduire la liste du RN, selon un haut cadre du parti. Les eurodéputés Nicolas Bay et Virginie Joron sont respectivement pressentis pour la Normandie et le Grand Est.

Marine Le Pen se refuse à tout pronostic, après avoir échoué de peu en 2015 à remporter des régions comme Paca ou les Hauts-de-France, et des municipales décevantes l'an dernier. "Ca dépend si on est en duel, en triangulaire ou en tête. Dans une triangulaire, on peut gagner avec 34%", assure-t-on au RN.

Article original publié sur BFMTV.com