Régionales : "Le calendrier électoral n'a plus de sens quand la seule chose qui compte, c'est de sauver des vies", estime Martine Vassal

franceinfo
·1 min de lecture

Alors que le Conseil scientifique doit rendre son avis dimanche 28 mars sur la tenue des élections régionales et départementales des 13 et 20 juin dans le contexte du Covid-19, Martine Vassal, présidente (LR) du département des Bouches-du-Rhône estime sur franceinfo que "le calendrier électoral n'a plus de sens quand la seule chose qui compte, c'est de sauver des vies". Selon elle, "l'épidémie est en train de flamber" et "les conditions ne sont pas réunies pour faire une campagne électorale" ou "pour tenir des bureaux de vote". L'élue réclame un nouveau report du scrutin.

>>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct.

Si le président de la région Sud, Renaud Muselier, pense que "la démocratie exige que nous votions en juin", Martine Vassal n'est pas de cet avis.

"Moi, je pense aux soignants, aux malades, aux familles des malades. J'ai de plus en plus d'amis autour de moi qui voient leurs parents partir en réanimation."

Martine Vassal

à franceinfo

La présidente des Bouches-du-Rhône dit avoir "froid dans le dos" alors que des médecins s'inquiètent de devoir trier les malades. "On va choisir entre quelqu'un qui a 60 ans et un grand-père qui a 75 ans ? Ce n'est pas acceptable."

Martine Vassal appelle donc le gouvernement à prendre une décision rapidement afin de ne pas être pris de court comme l'année dernière pour les municipales. "On nous a accusé d'avoir contaminé tout le monde. On ne voudrait pas que ça recommence !" La candidate (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi