Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes: Bonnell égratigne Wauquiez et détaille son programme

·2 min de lecture
Bruno Bonnell, en juin 2017 à Lyon - PHILIPPE DESMAZES / AFP
Bruno Bonnell, en juin 2017 à Lyon - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Invité ce samedi de l'émission de Lyon Capitale, Bruno Bonnell a révélé les mesures phares de son programme pour les élections régionales. Sa priorité, assure-t-il : relancer l’économie locale. Pour inciter les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes à consommer local, le député LaREM du Rhône entend offrir un chèque de 50 euros par foyer, à dépenser dans les loisirs ou la restauration régionale.

Le candidat aux régionales souhaite également améliorer le réseau ferré en "rétablissant la ligne de train fondamentale" entre Lyon et Clermont-Ferrand, qu’il juge peu attrayante.

"Elle existe, mais elle met 2h40, soit deux fois plus de temps en train qu’en voiture. Comment voulez-vous inciter les gens à prendre ce moyen-là?", s'interroge-t-il.

L’objectif est de réduire à la fois la pollution et les problèmes de circulation. Mais le candidat LaREM y voit également un moyen d’unifier le territoire :

"Rétablir ce cordon ombilical serait le symbole d’une région unie. Parce que qui manque à cette région, c’est une identité qui permettrait d’avoir une équité sur le territoire".

Le bilan de Laurent Wauquiez attaqué

Excluant toute alliance au second tour, Bruno Bonnell en a profité pour fustiger le bilan de son adversaire Les Républicains Laurent Wauquiez.

"La région est administrée par un haut fonctionnaire, avec une progression économique quasi-nulle. En matière de sécurité, j’entends parler de 160 millions d’euros; j’aimerais bien savoir où ils sont passés, à part dans des caméras et tourniquets à l’entrée des lycées. On peut dire 'je suis le roi de la sécurité dans la région', mais les chiffres parlent pour eux".

"Le pays des Schtroumpfs"

Sur un ton plus caustique, Laurent Bonnell a raillé le goût de Laurent Wauquiez pour la communication visuelle, se référant aux très nombreux panneaux installés par l’élu LR sur les routes de sa région:

"Il a fait de la région le pays des Schtroumpfs, avec des panneaux bleus de partout", confie-t-il.

Alors que l’alliance entre Les Républicains et LaREM en PACA, finalement avortée, a provoqué un séisme politique, Bruno Bonnell se dit certain que ce scénario ne se transposera pas en Auvergne-Rhône-Alpes.

Article original publié sur BFMTV.com