Régionales en Île-de-France : pour Valérie Pécresse, Julien Bayou "avance masqué"

·1 min de lecture

Le second tour des élections régionales se déroule dimanche prochain en France. En Île-de-France, la présidente sortante et candidate à sa succession Valérie Pécresse (Libres !, ex-LR) a appelé vendredi sur Europe 1 à éviter toute "démobilisation" face à la liste de gauche portée par l'écologiste Julien Bayou. Selon elle, ce dernier "avance masqué". "En réalité, il ne veut pas de la croissance", a-t-elle estimé.

>> Retrouvez toutes les interviews d’Europe soir en replay et en podcast ici

"L’Île-de-France ne supporterait pas la décroissance"

Pour justifier ses propos, Valérie Pécresse a d'abord pris l'exemple du tourisme : "Il y a quelques mois, en commission tourisme, [Julien Bayou] disait ‘vous savez, pour des raisons écologiques, il ne faudra pas relancer l’activité touristique en Île-de-France après le Covid', parce qu’il est décroissant !"

"Dire 'je ne veux pas que l’activité touristique reprenne', c’est suicidaire vis-à-vis de tout ce secteur", a ajouté la présidente sortante. "L’Île-de-France aujourd’hui ne supporterait pas la décroissance."

"Des personnes qui ont un rapport un peu particulier avec la République"

Valérie Pécresse a également fustigé une liste de gauche "qui a un peu perdu sa boussole républicaine". "Vous les avez entendus justifier les réunions racisées, suggérer aux Blancs de se taire", a-t-elle énuméré. "Il y a malheureusement dans l’équipe de Monsieur Bayou des personnes qui ont un rapport un peu particulier avec la République."

La présidente sort...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles