Régionales en Île-de-France: sept élus MoDem apportent leur soutien à Valérie Pécresse

Florian Bouhot
·2 min de lecture
Yann Wehrling, secrétaire général du Modem  - BERTRAND GUAY / AFP
Yann Wehrling, secrétaire général du Modem - BERTRAND GUAY / AFP

"Nous souhaitons clairement la réélection de Valérie Pécresse." Yann Wehrling et six autres conseillers régionaux du MoDem ont décidé d'apporter leur soutien à la présidente sortante pour l'élection, prévue en juin prochain. L'ancien secrétaire général du parti centriste l'a annoncé ce lundi au Figaro.

Si le MoDem fait partie de la majorité présidentielle, à l'échelle de la région, ses 13 élus siègent aux côtés de Valérie Pécresse (Soyons libres, ex-LR). Béatrice Lecouturier, Farida Adlani, Thi Hong Chau Van, Sandrine Lamiré-Burtin, Huguette Fouché et Charlotte Baelde souhaitent continuer à travailler avec la présidente sortante, plutôt qu'avec le candidat LaREM, Laurent Saint-Martin. Leur parti s'était pourtant engagé à participer aux listes de la majorité présidentielle en vue du scrutin.

"Nos statuts sont très clairs"

"Nous ne croyons pas à la contestation d'un bilan auquel nous avons participé. Il n'y a pas de raison de s'arrêter en si bon chemin, il y a encore du boulot!", souligne Yann Wehrling. "Nous avons laissé le temps à la discussion interne pour aboutir à un constat de divergence sur la stratégie à poursuivre au premier tour. Nous plaidons pour notre part pour la cohérence."

"Si d'aventure des adhérents du MoDem devaient soutenir des listes qui ne sont pas soutenues par le MoDem, nos statuts sont très clairs, ils se trouveraient de facto à l'écart du parti. Il n'y a pas de fidélité de circonstance", a averti Jean-Noël Barrot, le secrétaire général du MoDem, précisant toutefois ne pas avoir encore connaissance d'une candidature officielle de Valérie Pécresse.

L'intéressé assure actuellement travailler sur les bases d'un projet aux côtés de Laurent Saint-Martin et s'est dit "optimiste sur l'issue de ce travail en commun". Selon un sondage datant de la semaine dernière, ce dernier bénéficierait d'environ 13% d'intentions de vote. Bien loin des 33% crédités à Valérie Pécresse.

Article original publié sur BFMTV.com