La région de l'antique Sodome a bien été rasée par une météorite il y a 3.600 ans

·2 min de lecture

À sa plus belle époque, il y a environ 3.600 ans, la ville que l’on nomme aujourd’hui Tall el-Hammam était dix fois plus grande que Jérusalem et cinq fois plus étendue que Jéricho. Elle trônait sur les hauteurs du sud de la vallée du Jourdain, au nord-est de la mer Morte. C’est dans cette région que la complexité culturelle de nos ancêtres est réputée s’être développée. Il est donc facile de comprendre pourquoi elle intéresse beaucoup les archéologues.

Celle que l’on appelle aujourd’hui Tall el-Hammam est située en Jordanie. © Nasa
Celle que l’on appelle aujourd’hui Tall el-Hammam est située en Jordanie. © Nasa

Et en y regardant de plus près, des chercheurs de l’université de Californie à Santa Barbara (États-Unis) y ont trouvé quelque chose d’inhabituel. Dans la strate correspondant à l’âge du bronze. Du charbon de bois, de cendres et des éclats de poteries ou encore des matériaux de construction présentant des surfaces extérieures fondues. Sur environ 1,5 mètre d’épaisseur. « Nous avons des preuves que les températures ont pu dépasser les 2.000 °C », précise James Kennett, chercheur, dans un communiqué. De quoi indiquer qu’un événement tout à fait anormal a dû se produire là il y a 3.650 ans.

Le 30 juin 1908, un astéroïde provoquait la plus grande explosion de l'histoire moderne

Selon les modèles, ce qui aurait pu provoquer cette élévation brutale de la température, c’est le passage au-dessus de Tall el-Hammam d’une météorite résultant en une explosion semblable à celle qui a soufflé la région de Toungouska en 1908. Celle-ci avait renversé plus de 80 millions d’arbres. Celle-là a littéralement rasé la ville. Une météorite filant à plus de 60.000 km/h pour une explosion environ 1.000 fois plus puissante que celle de la bombe atomique d’Hiroshima. Puis une onde de choc se déplaçant à quelque 1.200 km/h. Le tout ne laissant que la désolation de bâtiments fondus et balayés et de corps désarticulés aux squelettes réduits en morceaux.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles