Régine, la "reine de la nuit", est morte

"Quand vient l'mardi, la grande Zoa met ses bijoux, ses chinchillas. Et puis à minuit, la grande Zoa, autour du cou s'met un boa". La chanteuse populaire à la gouaille chaude Régine est décédée ce dimanche 1er mai à l'âge de 92 ans, a annoncé à l'AFP sa famille. "Régine nous a quittés paisiblement ce 1er mai à 11h" en région parisienne, a précisé Daphné Rotcajg, la petite-fille de la propriétaire de clubs privés.

"La grande Zoa"

Surnommée la "reine de la nuit", cette figure des soirées parisiennes à la crinière rousse et à la répartie aiguisée a ouvert sa première discothèque, Chez Régine, en 1956 dans le quartier latin à Paris. Elle en dirigera près d'une vingtaine à travers le monde. Suivra l'ouverture à Montparnasse du "New Jimmy's", la boîte où l'on danse des twists endiablés. "Le temps passé à dormir est du temps perdu", assurait cette infatigable fêtarde.

Fille de parents juifs dont la première partie de vie est marquée par les drames de la Seconde guerre mondiale, Régine, née Régina Zylberberg, s'est rendue célèbre pour ses titres "Les p'tits papiers", écrit en 1965 par Serge Gainsbourg qu'elle a rencontré des années plus tôt au club du "Whisky à gogo", "Patchouli Chinchilla", "Azzurro" et évidemment "La grande Zoa", l'histoire d'un antiquaire le jour et travesti la nuit. Après être passée par l'Olympia, elle a chanté au Carnegie Hall de New York en 1969, devenant - avec notamment Edith Piaf - une des rares...

Lire la suite


À lire aussi

David Kessler est mort
Philippe Gildas est mort
Antoine Sfeir ("C dans l'air", Europe 1) est mort

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles