Ces régimes spéciaux que la réforme des retraites va supprimer

This picture taken on October 20, 2022 shows a metro train passing through a washing station on its way to a Regie Autonome des Transports Parisiens (RATP) storage area in Paris. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)
CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP This picture taken on October 20, 2022 shows a metro train passing through a washing station on its way to a Regie Autonome des Transports Parisiens (RATP) storage area in Paris. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)

RETRAITES - Voilà qui annonce certainement des mobilisations d’ampleur. La Première ministre Élisabeth Borne a dévoilé, ce mardi 10 janvier, la réforme des retraites que souhaite mettre en place le gouvernement. Outre repousser l’âge de départ à la retraite à 64 ans, l’exécutif a acté « l’extinction des principaux régimes spéciaux » , dans un dossier de presse diffusé quelques minutes avant les annonces.

C’est ainsi que devrait disparaître le régime spécial de la RATP et des personnels de la Banque de France.

La branche des industries électriques et gazières (IEG) qui regroupe près de 150 entreprises du secteur du gaz et de l’électricité comme RTE, Enedis ou encore Engie, est également concerné par cette suppression des régimes spéciaux.

À noter cependant que ces disparations s’accompagneront de « la clause du grand-père ». C’est-à-dire que ce sont les nouveaux embauchés qui seront affiliés au régime général.

Plus d’informations à venir...

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi