Exilé en Allemagne, cet ex-ministre afghan est désormais livreur à vélo

·2 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sayed Sadaat a été ministre de la communication du gouvernement afghan pendant deux ans, jusqu'en 2018. Puis il a décidé d'émigrer en Allemagne en septembre.

ALLEMAGNE - De ministre à livreur à vélo. C’est le parcours de Sayed Sadaat, ministre de la communication en Afghanistan durant deux ans, jusqu’en 2018. En septembre dernier, il a émigré en Allemagne. Aujourd’hui, il est livreur dans la ville de Leipzig, dans l’Est du pays.

À 49 ans, Sayed Sadaat ne regrette pas son choix. “J’espère que d’autres politiciens suivront également le même chemin”, témoigne-t-il auprès de Reuters, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Son histoire a pris une importance particulière avec le chaos qui règne en Afghanistan depuis la prise de pouvoir des Talibans. Sa famille et ses amis veulent également partir - en espérant rejoindre les milliers d’autres personnes sur les vols d’évacuation ou en essayant de trouver d’autres issues.

“Un travail ordinaire”

Avec le retrait des troupes américaines à l’horizon, le nombre de demandeurs d’asile afghans en Allemagne a augmenté depuis le début de l’année, faisant un bond de plus de 130 %, selon les données de l’Office fédéral des migrations et des réfugiés.

Mais même avec son parcours, Sadaat a eu du mal à trouver un emploi en Allemagne qui corresponde à son expérience. Diplômé en informatique et en télécommunications, Sadaat espérait trouver un emploi dans un domaine connexe. Mais sans parler allemand, ses chances étaient minces.

“Je suis fier de le faire, sinon j’aurais pu devenir un ministre corrompu, j’aurais pu gagner des millions de dollars et acheter des immeubles ici, des hôtels ici ou à Dubaï et je n’aurais pas eu besoin de travailler. Mais je suis fier que mon âme soit heureuse et je n’ai aucune raison de me sentir coupable - je fais un travail ordinaire et j’espère que d’autres politiciens suivront la même voie pour travailler avec le public plutôt que de rester cachés”, a déclaré Sadaat, qui possède également la citoyenneté britannique.

“C’est toujours servir les gens”

Chaque jour, il suit quatre heures de cours d’allemand dans une école de langues avant d’entamer un service de six heures le soir pour livrer des repas pour Lieferando, où il a commencé cet été.

“Cela n’a pas d’importance! Avant, j’étais un ministre au service des gens et maintenant je suis coursier pour Lieferando, je livre des gens. C’est toujours servir les gens”, affirme-t-il.

À voir également sur Le HuffPost : En Espagne, un camp pour accueillir des réfugiés afghans construit en 4 jours

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles