Réfugié en Allemagne, un ancien ministre afghan devient… livreur à vélo

·1 min de lecture
Cet employé de la société Lieferendo suit en parallèle quatre heures de cours d'allemand par jour.
Cet employé de la société Lieferendo suit en parallèle quatre heures de cours d'allemand par jour.

« Tout le monde a besoin de travailler ! » Réfugié en Allemagne depuis septembre 2020, Sayed Sadaat enfourche chaque jour son vélo pendant six longues heures, afin de livrer des repas dans la ville de Leipzig, dans l?est du pays. Cet employé de la société Lieferando suit en parallèle quatre heures de cours d?allemand par jour. Pourtant, en Afghanistan, l?homme âgé de 49 ans a été ministre de la Communication pour le gouvernement pendant deux ans, rapporte Le Parisien, qui relaye des informations de Reuters.

« Si vous avez des dépenses, un loyer à payer, que vous avez besoin d?argent pour acheter à manger et pour vous loger, alors vous devez travailler », explique l?ancien ministre. Et d?insister : « Ce n?est pas parce que vous avez été ministre que vous ne devez pas travailler et ne rien faire. » Malgré son diplôme en technologies de l?information et télécommunications, Sayed Sadaat n?a pas réussi à décrocher un emploi dans son domaine. Mais cette situation n?est pas un échec pour le réfugié afghan, qui explique : « J?ai été ministre au service des gens, et maintenant je suis livreur, toujours au service des gens. »

« Je suis fier de le faire, sinon j?aurais pu devenir un ministre corrompu »

Un parcours que l?ancien ministre ne regrette pas. « Je suis fier de le faire, sinon j?aurais pu devenir un ministre corrompu, j?aurais pu gagner des millions de dollars et acheter des immeubles ici, des hôtels là ou à Dubai et je n?aurais pas eu besoin de travailler », r [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles