Les réformes des retraites et de l'assurance chômage sont une "même attaque contre la protection sociale", selon le secrétaire confédéral de la CGT

franceinfo

Alors que la mobilisation sur les retraites s'installe dans la durée pour tenter de faire plier le gouvernement, Denis Gravouil, secrétaire confédéral de la CGT en charge des négociations sur l'assurance chômage, reproche au gouvernement son manque de dialogue. "On fait semblant de nous écouter", affirme-t-il. La réforme des retraites et la refonte de l'assurance chômage, entrée en vigueur en novembre, "c'est la même attaque contre la protection sociale", d'après le syndicaliste.

>> Suivez notre direct sur la mobilisation et la journée de grève du 7 décembre

franceinfo : Vous appelez à cette journée de mobilisation "contre le chômage et la précarité". Ce sont des combats que vous liez à tous les autres ?

Denis Gravouil : Cette journée est faite pour lutter contre la précarité et contre la réforme de l'assurance chômage qui vont flinguer les droits des chômeurs. C'est l'augmentation de la précarité qui est terrifiante, qui est une espèce de triple peine : on flingue les droits à l'assurance chômage, et en plus ça va avoir des répercussions à la retraite. C'est une bombe à retardement. (…) [Les réformes des retraites et de l'assurance chômage], c'est la même attaque contre la protection sociale. On revendique une protection sociale intégrale qui permette de couvrir tous ceux qui sont privés de travail, c'est même le fondement de la Sécurité sociale. On assure un revenu de remplacement à tous ceux qui en sont privés, que ce soit à la retraite ou quand (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi