Réforme des retraites : "On trouvera un accord avec Laurent Berger", estime Florian Bachelier (LREM)

France 2

Le maintien d'un âge d'équilibre à 64 ans a fait basculer la CFDT dans la contestation, ce qui place le gouvernement en difficulté alors que la grève dans les transports entre dans son neuvième jour. Pourquoi l'exécutif, qui se dit prêt à négocier sur cette question, ne lâche-t-il pas du leste dès aujourd'hui pour calmer la grogne ? "Parce que je crois que nous avons une conception de la politique un peu différente de celle de nos prédécesseurs : un élu ça s'engage, ça tient ses engagements et ça assume ses engagements", rétorque vendredi 13 décembre Florian Bachelier, député La République en Marche d'Ille-et-Vilaine.

"Conquête sociale majeure"

"La réforme des retraites est une conquête sociale majeure", poursuit l'élu sur le plateau des "4 Vérités". Or pour financer cette réforme, les Français devront travailler "un petit peu plus" pour bénéficier d'une retraite à taux plein. "On est capables de financer ces nouvelles solidarités de retraite en travaillant jusqu'à 64 ans" contre 63,5 ans en moyenne aujourd'hui. Un "petit différentiel de six mois" qui fait dire à Florian Bachelier "qu'on trouvera un accord avec Laurent Berger".

>> Grève du 13 décembre : suivez la situation en direct

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi