Réforme des retraites : pourquoi le "simulateur" mis en place par le gouvernement ne rassure pas

Anne Brigaudeau

En "70 cas-types", le gouvernement propose de comparer la pension versée dans l'actuel régime de retraites et dans le futur système à points.

La calculatrice miracle permettant d'évaluer sa future pension de retraite dans le système à points est-elle enfin en ligne ? Pas exactement. Le gouvernement a examiné en Conseil des ministres, vendredi 24 janvier, les avant-projets de loi pour réformer les retraites. Pour l'heure, il n'y a toujours pas de logiciel personnalisé. Sur son site dédié à la réforme, le gouvernement propose toutefois "un simulateur de parcours" avec "70 cas-type".

"Le simulateur couvre des parcours-types de salariés et de fonctionnaires pour les générations 1980 et 1990, ainsi que des parcours-types de professions libérales", est-il précisé. Pourquoi cet outil, qui permet de comparer le montant de sa retraite dans le système actuel et dans le système à venir, inquiète-t-il ?

Parce qu'il ne rend pas compte des cas individuels

Le "simulateur de parcours-type" ne permet pas aux assurés de rentrer leurs données personnelles pour estimer leur future pension. La simulation individuelle reste donc impossible et l'absence de cette fonction est d'autant plus paradoxale que la réforme est censée rendre la "retraite plus simple", selon l'exécutif.

Car, sur le papier, le calcul est effectivement simple. Les cotisations (salariales et patronales) sont converties en points. Au moment de liquider sa retraite,

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi