Réforme des retraites : pourquoi elle pourrait changer notre rapport à la solidarité nationale

La réforme des retraites sera-t-elle lancée dès cet automne ? Depuis la rentrée, le gouvernement a envoyé plusieurs signaux qui indiquent que ce sera bien le cas. Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a par exemple assuré le 7 septembre dernier sur France Info que la réforme restait une priorité du gouvernement. Quant aux syndicats, ils ont invité l’exécutif, le jeudi 8 septembre lors du lancement du Conseil national de la refondation (CNR) à mettre de côté le projet de report de l’âge légal.

The Conversation
The Conversation

Les prochaines semaines ont donc toutes les chances d’être explosives socialement, d'autant plus que, dans son dernier rapport dévoilé le 12 septembre, le Conseil d'orientation des retraites (COR) estime qu'il n'y a pas d'urgence à réformer le système. Selon les estimations de cet organisme indépendant, le système de retraite a dégagé un excédent de 900 millions d’euros en 2021 grâce à «la forte reprise de la croissance». Toutefois, ce solde devrait «se dégrader sensiblement» dès 2023 avant de revenir à l'équilibre, dans le meilleur des scénarios, «vers le milieu des années 2030».

Lire aussi - Assurance chômage : le retour du bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Fin 2019 et début 2020, le projet du président Emmanuel Macron  était à l’origine de plusieurs semaines de grèves. La réforme visait alors à unifier les régimes existants, reposant sur des solidarités de statuts et de professions avec des règles distinctes, en un seul système universel géré par répartition et pa...


Lire la suite sur LeJDD