Réforme des retraites: les oppositions envisagent une motion de censure

Alors que le gouvernement envisage de plus en plus sérieusement de passer par un amendement du projet de loi de finances de la sécurité sociale pour réformer les retraites, les oppositions, unanimes contre cette méthode, réfléchissent à leur réplique. L'idée d'une nouvelle motion de censure, un peu plus de deux mois après une première tentative avortée, fait son chemin.

« Si le gouvernement continue de vouloir passer en force, nous lui opposerons une motion de censure ». L'avertissement est clair et il est signé Mathilde Panot, la présidente du groupe Insoumis à l'Assemblée Nationale. Sur ce point, les différents partis de gauche sont d’accord, pas question de laisser le gouvernement réformer les retraites en amendant la loi sur la sécurité sociale puis en utilisant l'article 49-3 de la Constitution, qui permet de se passer de majorité.

Et ce point de vue est aussi partagé par le Rassemblement national. Marine Le Pen en a d’ailleurs déjà fait part à Élisabeth Borne lors d’une rencontre mercredi à Matignon. « Je lui ai clairement dit que s’ils entendaient faire passer la réforme des retraites par l’intermédiaire d’un amendement, nous voterions les motions de censure qui seraient déposées, quelle que soit leur origine », a déclaré la présidente du Rassemblement national.


Lire la suite sur RFI