La réforme des retraites est une "nécessité", assure Bruno Le Maire

Source AFP
·2 min de lecture
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances.

Bruno Le Maire assure que cette réforme n'est pas téléguidée par l'UE, mais mise en œuvre pour répondre au besoin de viabiliser le système de retraites.

La réforme des retraites n'est pas une demande de la Commission européenne, mais une nécessité pour la France, a martelé le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur Europe 1, lundi 26 avril 2021. Paris, qui présentera mercredi son plan de relance à Bruxelles, touchera « environ 10 %, c'est-à-dire un peu plus de 5 milliards d'euros début septembre » sur le montant total qui lui est dû, soit près de 40 milliards d'euros, a-t-il précisé. Une somme qui représente 40 % de son plan de relance de 100 milliards d'euros, qui a commencé à être déployé fin 2020 et sur lequel « il y a déjà 30 milliards d'euros de décaissé ».

Prié de dire si l'obtention de cette aide est conditionnée à l'adoption de la réforme des retraites, le ministre a répondu : « Non, ce n'est pas exact. » « Ce n'est pas la Commission européenne qui nous demande quoi que ce soit, ça, c'est le raisonnement de madame Le Pen qui, pour décrédibiliser l'UE et la réforme des retraites, dit que c'est une exigence de Bruxelles. » « Ce n'est pas Bruxelles qui nous demande une réforme des retraites, c'est la France qui a besoin d'une réforme des retraites pour que son système des retraites par répartition soit financièrement viable », a-t-il affirmé.

« Plan national pour la reprise et la résilience »

Pour être validé par Bruxelles, le « plan national pour la reprise et la résilience », comme celui des autres États membres, doit satisfaire plusieurs conditions, dont des engagements sur des réform [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :