Réforme des retraites : la mise en garde de la CFDT

Laurent Berger a posé ce dimanche les conditions de la CFDT pour la réforme deds retraites à venir. - Credit:JEFF PACHOUD / AFP

Laurent Berger explique que la CFDT s’opposera à une réforme qui passerait par un amendement au Projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

La CFDT « s'opposera par tous les moyens » à une réforme des retraites qui passerait par un amendement au Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), y compris en quittant la table des discussions du Conseil national de la refondation (CNR), a affirmé dimanche son secrétaire général Laurent Berger. « (S')il y a un amendement dans le PLFSS sur les retraites, la CFDT, de facto, elle sort du CNR et des discussions sur tous les sujets », a mis en garde Laurent Berger sur France Inter. « Oui, nous sortirons parce qu'il y aura déloyauté », a insisté le patron du premier syndicat français, dénonçant par avance une « mesure brutale » qui montrerait une « forme de mépris des organisations syndicales ». Le président de la République Emmanuel Macron a promis durant sa campagne de porter l'âge légal de la retraite à 65 ans. L'exécutif n'a pas exclu que la réforme soit adoptée rapidement, via le PLFSS présenté le 26 septembre en conseil des ministres et examiné ensuite au Parlement.

Laurent Berger (@CfdtBerger) au sujet de la réforme des retraites : "S'il y a déloyauté en passant par le PLFSS [projet de loi de financement de la sécurité sociale], la CFDT arrêtera les discussions dans le cadre du Conseil national de la refondation"

Une décision « clivante » entrant en contradiction avec la « volonté d'écoute et d'ouverture » affichée par Emmanuel Macron dans le [...] Lire la suite

VIDÉO - Réforme des retraites: le dossier brûlant du gouvernement qui divise la majorité