Réforme des retraites : Le ministre du Travail annule un débat avec Laurent Berger sur franceinfo:

Laurent Berger était l'invité du
Laurent Berger était l'invité du "8.30" de franceinfo: ce lundi 16 janvier 2023. -

Dans le "8.30" de franceinfo: ce lundi, Marc Fauvelle a expliqué qu'Olivier Dussopt avait accepté et finalement décliné l'invitation de la chaîne publique "sur décision de Matignon".

La première journée de mobilisation syndicale contre le projet de réforme des retraites du gouvernement d'Élisabeth Borne se prépare. Jeudi 19 janvier - et c'est une première depuis douze ans - toutes les organisations syndicales appellent les Français à manifester. À 72 heures de cette journée qui en dira long sur l'état des forces en présence, Laurent Berger, secrétaire national de la CFDT, était l'invité du "8.30" de franceinfo:. Mais le syndicaliste ne devait pas être seul face aux journalistes Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

"Olivier Dussopt avait donné son accord depuis plus d'une semaine"

Après avoir passé en revue l'ensemble des points clivants du projet de réforme du gouvernement, Laurent Berger a défendu la prise en compte systématique de la pénibilité pour certains métiers, "comme ça l'est pour (le travail de) nuit". "On voit bien qu'aujourd'hui, certains (membres) de la majorité essaient d'expliquer que finalement, maintenant, être carreleur, être ouvrier de ligne, être couvreur, ce serait devenu un truc qu'est devenu 'Yop la boum'", s'est offusqué le leader de la CFDT, en référence, par exemple, aux propos de François Patriat. Le sénateur Renaissance de Côte-d'Or, avait ainsi déclaré sur Public Sénat, le 12 décembre 2022, qu''aujourd'hui, la nature du travail n'est pas la même". "Les déménageurs, les couvreurs, les gens dans les travaux publics sont équipés de exosquelettes, de matériaux....

Lire la suite


À lire aussi

"J'étais furieuse !" : Delphine Ernotte revient sur le quart de finale Nadal-Djokovic diffusé sur Amazon Prime Video
Twitch : Le streameur Corobizar annonce mettre fin à sa carrière et supprime tous ses contenus
Enquête sur David Rachline : Le Rassemblement national annonce avoir déposé plainte contre "L'Express"