Réforme des retraites : Mélenchon accuse le gouvernement de faire « un 49.3 déguisé »

Réforme des retraites : Mélenchon accuse le gouvernement de faire « un 49.3 déguisé »
Capture France 2 « L’événement » Réforme des retraites : Mélenchon accuse le gouvernement de faire « un 49.3 déguisé »

POLITIQUE - « Enfumage ». Jean-Luc Mélenchon n’avait qu’un seul mot pour qualifier le projet de réforme des retraites du gouvernement. En direct de la Guyane pour l’émission « L’évènement de France 2 », l’ancien candidat à la présidentielle a étrillé le contenu du texte et accusé le gouvernement de préparer un « 49.3 déguisé ».

Le texte de la réforme des retraites sera présenté via le Projet de loi rectificatif de financement de la Sécurité sociale, un texte budgétaire soumis à une durée limite de 50 jours d’examen au Parlement. Une « espèce de 49.3 déguisé », pour Jean-Luc Mélenchon car si aucun accord n’est trouvé d’ici là, « le gouvernement décidera tout seul », a-t-il fustigé.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un « problème de financement des retraites », « c’est faux ! » assure Mélenchon

« Je suis exaspéré de voir ces tentatives permanentes pour duper les gens, les enfumer », a par la suite déclaré, l’air désabusé, le chef de file de la France Insoumise.

« Non, il n’y a pas de problème de financement des retraites, c’est faux, c’est faux », a-t-il martelé face à Caroline Roux. Selon lui, « tous ceux qui font les grands pronostics » se sont toujours trompés. Il rappelle qu’en 2021 il était annoncé dix milliards de déficit, alors que finalement l’année a fini avec trois milliards d’excédents. Pour 2022, « ils avaient annoncé dix milliards de déficit, il y en a trois », ajoute-t-il encore.

Caroline Roux lui rappelle alors que « gouverner c’est prévoir » et que cette réforme a pour but de préserver le système de répartition pour plus tard, car selon les prévisions, il serait déficitaire de 21 à 35 milliards en 2035. « C’est n'est pas vrai » a asséné tout de go Jean-Luc Mélenchon. « Je ne peux que sourire devant les prédictions de gens qui se trompent tout le temps. Parce que si une seule fois ils avaient prédit quelque chose qui s’est réellement passé, on les prendrait au sérieux ».

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi